Vélo électrique Raleigh

Vélo électrique : principe de fonctionnement

Le vélo électrique est une bicyclette munie d’un moteur électrique (situé au niveau du pédalier ou d’une des roues), alimenté par une Batterie, et qui va permettre d’assister l’utilisateur lorsqu’il pédale.

On trouve en général plusieurs niveaux d’assistance sur ce type de vélos : il est possible de désactiver complètement l’assistance électrique, ou de l’activer à différents degrés.

Quel que soit le niveau d’assistance sélectionné, l’assistance cessera si vous atteignez une vitesse de 25 km/h. Cette limitation est définie par la norme EN15194 qui définit les principaux critères pour qu’une vélo à assistance électrique reste un vélo :

  • l’assistance doit se couper quand le vélo dépasse les 25 km/h
  • l’assistance doit se couper dès que le cycliste cesse de pédaler
  • la puissance nominale du moteur ne doit pas dépasser 250 Watts

L’intérêt du vélo électrique par rapport au scooter électrique est simple : lorsque la batterie est déchargée, le VAE reste un vélo sur lequel vous pouvez rentrez chez vous. Inutile de préciser qu’avec un scooter et une batterie déchargée, la situation est loin d’être aussi amusante.

Le second intérêt est qu’un VAE consomme beaucoup moins d’énergie. Un scooter tombe dans un cercle vicieux suivant : plus lourd, il a besoin de plus d’énergie, donc de plus de batteries, donc il est plus lourd… Le vélo est plus léger, et ne consomme qu’un complément de votre propre pédalage.

Enfin, un vélo est moins dangereux (statistiques d’accidentologie). Il permet d’emprunter les pistes et les contresens cyclables, peut être poussé sur un trottoir ou pour traverser une rue… Il ne nécessite ni immatriculation, ni assurance, ni port du casque (même si c'est recommandé).

Vélos électriques Vélos électriques et Sport vélo